mardi 17 avril 2012

Qui sera la plus belle?

Sur NT1, le dimanche en début d'après midi il y a une émission autant fascinante que consternante. C'est un documentaire où nous suivons des fillettes américaines, participantes de concours de beauté.

Entre le prix d'inscription, celui des robes, des cours de danses... ces familles, et surtout ces mères dépensent des sommes folles.

Le discours redondant est "Je le fais uniquement parce qu'elle aime ça."

Karmen (oui avec un K???), Cher ou encore Brooke n'ont pas 5 ans qu'elles ont déjà un dentier (car il faut sourire pour les photos et un sourire édenté = des points en moins), se font colorer les cheveux, portent des postiches, se font faire des faux ongles, des soins de la peau, passent à la douche auto-bronzante et sont maquillées comme des voitures volées...

On peut voir des gamines en générales capricieuses, hurlant lorsque on épilent leurs sourcils et quand leur maman les aspergent d'auto-bronzant... remarque on les comprend.

Les mères, pauvres ou riches ont toutes les mêmes arguments en bouche "Cela lui apprend la compétition saine et amusante, et cela fera d'elle une gagnante dans la vie." Ou encore "Comme ça elle aura déjà un book quand elle commencera sa carrière de mannequin." Ou mon préféré " La vie est plus facile pour les gens séduisants, tout le monde le sait."

Dès la petite enfance, ces gamines apprennent pourtant que ce qu'elles sont, ne suffit pas, puisqu'elles ne montent pas sur scène sans avoir leurs yeux cernés d'eyeliner pailleté, la peau orangé, des fausses dents, des perruques et des robes froufroutantes....

Un des juges était avant spécialisé dans les concours canin.... ça ne veut pas tout dire?

Je ne peux même pas imaginer à quoi ressembleront ces gamines quand elles entreront dans la puberté et quel genre de femmes elles deviendront. Surtout quand on leur répète "Trouve toi un mari riche qui t'achètera tout ce que tu voudras!"

Je vais sauter le défilé en maillot et le côté pédophile non assumé (évident) de ces concours.

Dois-je vous parler des petits garçons? Des concours de beauté pour garçon, maquillé, pomponné pareillement mais dont les mères craignent pourtant qu'ils deviennent homo (quelle hypocrisie!)...

On vit dans un drôle de monde.